Ce site web est le site officiel de David POMMIER dont la société est soumise au droit français.

Directeur de la publication : David POMMIER

Propulsé par :  WORDPRESS

Hébergeur : OVH.

Droits d’auteur – Copyright : Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris les représentations photographiques.
La reproduction de tout ou partie du site est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication.

Crédits Photographiques : David POMMIER
Avertissement : Les informations qui apparaissent sur ce site sont données à titre purement indicatif. David POMMIER met tout en œuvre pour assurer l’exactitude des informations diffusées sur son site http://davidpommier.com à la date de leur insertion ainsi que leur mise à jour régulière. Néanmoins, David POMMIER décline toute responsabilité quant à l’exclusivité et l’utilisation par toute personne physique ou morale des informations fournies.

Législation : Conformément à la loi «Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, les personnes ayant fourni des informations personnelles ont un droit de regard total sur celles-ci. Pour exercer vos droits d’accès et de modification sur ces données, envoyer un courrier électronique à l’adresse suivante : contact@davidpommier.com . De plus, aucune information personnelle n’est collectée à l’insu des utilisateurs du site, ni cédée à des tiers, ni utilisée à des fins personnelles.
Ce site est protégé par la loi du 1er juillet 1998 sur la protection juridique des bases de données et de tous ses éléments, tel que les textes, les logos, les graphismes, les images et photos, qui sont la propriété exclusive de David POMMIER.

Toute utilisation, y compris la reproduction même partielle, la modification, la distribution, la transmission, l’affichage du contenu ou de l’un des éléments de ce site est strictement interdite sans accord écrit de David POMMIER. Ces éléments sont protégés par la loi française et les lois internationales de protection de la propriété intellectuelle, et notamment les articles Art L.335-2 et L335-3 du code de la propriété intellectuelle. Tout contrevenant à cette protection fera l’objet de poursuites.